Articles Tagués ‘agile’

paris-slums-at-nanterre-district-c47b-diaporama

La France a déjà surmonté le bouleversement de ce qui semblait constituer le socle même de son identité. La France agricole du XIXe Siècle s’est recomposée en quelques décennies, à travers un exode rural qui s’est poursuivi jusque dans les années 1970. Et si notre identité reste fortement marquée par cette histoire agricole, territoriale, rurale et patrimoniale, il n’en demeure pas moins qu’en moins de 50 ans, 5 millions d’emplois ont été détruits dans le secteur primaire, mais bien plus encore ont été créés dans l’industrie, loin des campagnes, des vallées et des montagnes…. (suite…)

Il y a quelques mois, nous invoquions la nécessité d’une liberté d’innovation plus radicale pour être en mesure d’offrir des services administratifs réellement innovants et utiles aux citoyens. Et bien, bonne nouvelle, l’état a décidé d’essayer !

Si vous êtes un très bon développeur informatique, amateur de sensation forte, agiliste, cette annonce est peut-être pour vous…

(suite…)

Venez vraiment nous aider, le jeudi 23 mai…

 

Peut-on être fier d’être informaticien ? Affrontons la sévère réalité, combien d’entre nous peuvent dire avec certitude « J’ai fourni des outils informatiques à des usagers qui s’en réjouissent ? A qui je facilite le quotidien ? », comme peuvent se le dire le quidam chez Google, Kickstarter ou Wikipedia ?

J’ai mis personnellement 40 ans à pouvoir le dire. Avant, j’ai livré on time & on budget grâce au lean et à l’agile des composants transverses qui ont ralenti la DSI, des systèmes RH qui ont augmenté la surveillance et accessoirement le taux de suicide des employés, des systèmes de contrôle bancaire dont les voyants étaient au vert la veille de faillites … En somme des systèmes qui répliquaient l’organisation pyramidale et ses limites, qui renforçaient la crise du management que traversent les grandes entreprises.

Mais il n’y a pas de fatalité. Nous avons le pouvoir, et peut-être le devoir, de fabriquer des systèmes au service de l’innovation sociale dans les entreprises ! Venez découvrir, ce que tout un chacun, même modeste artisan de la DSI, peut faire demain matin pour contribuer à l’émergence de systèmes ouverts, décloisonnants, et plus épanouissants.

L’inscription, c’est par ici.

En Octobre dernier, la communauté Européenne Lean IT s’est réunie autour d’experts internationaux comme Dan Jones, Jean Cunningham ou Michael Ballé …

J’ai eu la chance d’y être invité pour présenter un retour d’expérience en tant que DSI de la Bred, sous la forme de 5 initiatives concrètes, assez éloignées des politiques classiques comme « schéma directeur d’urbanisation », « déploiement CMMi », ou autres « plans d’alignement stratégique » …. Les supports et vidéos sont disponibles sur le site de la manifestation.

L’édition 2012 est en préparation et recherche des conférenciers …

Thierry Breton, ancien ministre, ex patron de France Telecom et actuel dirigeant de Atos veut éradiquer les mails internes, coupables d’une pollution de 5 à 20 heures par semaine du temps de ses collaborateurs : 80% du flux de messagerie serait proprement contre productif. Sa volonté est de transvaser les usages bénéfiques de la messagerie interne dans les outils dits de « réseaux sociaux », messagerie instantanée, wikis et autres moteurs de recherche.

Chronique parue dans 01 Informatique – La fin de l’eMail

(suite…)

Dans un livre très documenté, Extension du Domaine de la Manipulation, Marcella Marzano nous fait voyager via Kant, Freud, Hannah Arendt, Max Weber ou encore Tocqueville pour évoquer la transformation du statut du travail, et sa progressive prééminence au centre de nos vies. Du travail « trepanum », instrument de torture, réservé aux esclaves et aux serfs, le travail se transforme à partir du XVIIIe siècle en un moyen d’accomplissement, de réussite. Evolution salutaire, mais qui progressivement au XXe opère un glissement totalitaire, où l’on ne travaille plus pour vivre, mais où l’on vit désormais pour travailler. Les lieux de travail se transforment en « institutions totales », des entreprises à la fois Eglise et Nation, pourvoyeuses d’une éthique et d’un mode de gouvernement, imposant un pouvoir spirituel et temporel.

Ainsi chez Orange, Danone ou Renault, malgré des discours humanistes – développement durable, organisation participative, efficacité par l’épanouissement des salariés .., la réalité semble parfois plus nuancée.

Chronique parue dans 01 Informatique du 31 mars 2011

(suite…)

L’USI 2010 a encore été un grand moment cette année. J’ai eu la chance d’y présenter au format TED (20 minutes) nos retours d’expérience pour des DSI plus performantes et conviviales … C’est ici.

Généralement, un article sur une nouvelle méthode de travail explicite et détaille les techniques qui la fondent : le AAZB12 tous les matins, l’affichage de QSSD tout les soirs, le suivi 0ZOP en continu, et se conclue par « pour être intégrée et acceptée, la méthode X (choisir parmi : Cobit, CMMi, Six Sigma, ITIL … et aujourd’hui lean) ne doit pas être considérée comme une réponse pratique et immédiate mais doit être conçue comme un projet de moyen terme. Ensuite, elle doit faire émerger de vraies démarches participatives, incluant le champ des conditions de travail. Enfin, elle doit prendre en compte l’évolution des compétences, la formation et, au-delà, l’organisation des collectifs et la valorisation de l’individu…

Malaise. Sentiment de déjà vu.

Chronique parue dans 01 Informatique du 24 juin 2010
(suite…)

OWF 2009

Le Logiciel Libre a désormais un avantage dans les couches techniques : OS, web, serveurs d’applications, bases de données, frameworks, outils de développement… Après avoir suivi les solutions propriétaires, les FLOSS sont désormais maîtres du jeu, et les innovations majeures viennent de Linux, Firefox, Maven ou Eclipse plutôt que des solutions propriétaires. Toutefois, cette évolution n’est pas encore vraie dans le domaine des logiciels métiers. ERP et CRM luttent encore pour être plus largement acceptés (Apache OFBiz, SugarCRM, …), et n’innovent pas plus rapidement que les solutions propriétaires (SAP, Oracle, Microsoft…) ou Cloud (SalesForce…). Comment changer cela ? Comment se fait-il que les avantages traditionnels de l’Open Source, basés sur l’adoption et la communauté n’aient pas permis de se différencier ? Dans cette conférence, vous apprendrez à créer une dynamique d’amélioration continue au sein d’une institution de micro finance, et comment construire des systèmes aussi simples à utiliser qu’à enrichir (wikipedia)… Cette expérience est transposable dans tous les domaines. C’est un séminaire en immersion que nous proposons aux participants.

Rendez-vous le 2 octobre à 11:00 à l’Eurosites Georges V !

On a la culture qu’on peut. C’est en regardant la série Dr House, que le cynique docteur m’a remis en mémoire le cycle d’acceptation du deuil : déni, colère, marchandage, dépression et enfin acceptation.
Quel rapport entre notre manière d’accepter la mort et la gestion du changement ??

Au fil de mes observations, j’ai pu constater que le changement, c’est à dire l’acceptation d’une nouvelle idée, suivait le même processus. Lorsque vous devez changer : je n’écris plus de code sans tests, je ne mens plus, je cherche à comprendre les gens plus qu’à les convaincre, ou tout autre changement par rapport à une attitude antérieure, vous subissez ce difficile processus de deuil de vieux choix.

La vitesse de ce processus dépend des individus et des groupes dans lesquels ils évoluent. Elle peut aller de la seconde à plusieurs années … Faites le test sur vous même en vous remémorant votre dernier deuil ….

Toutes les dynamiques d’amélioration continue (agile, lean, TOC ..) sont contraintes par ce processus. C’est finalement la contrainte des contraintes…