L’OpenData français recherche deux développeurs startupeurs ..!

Publié: 8 juin 2013 dans Actualités
Tags:, , , , , , , , , ,

Il y a quelques mois, nous invoquions la nécessité d’une liberté d’innovation plus radicale pour être en mesure d’offrir des services administratifs réellement innovants et utiles aux citoyens. Et bien, bonne nouvelle, l’état a décidé d’essayer !

Si vous êtes un très bon développeur informatique, amateur de sensation forte, agiliste, cette annonce est peut-être pour vous…

Rattachement : SGMAP

Lieu de travail : Paris

Type de contrat : Contrat à durée déterminée (CDD) de 6 mois renouvelable

Disponibilité : Poste à pourvoir immédiatement

Rémunération : Selon compétence et expérience

Environnement

Le secrétariat général pour la modernisation de l’action publique (SGMAP), créé par un décret n° 2012-1198 du 30 octobre 2012, est placé auprès du Premier ministre et mis à disposition du ministre chargé de la réforme de l’Etat.

En regroupant des services jusque là dispersés, il instaure une nouvelle cohérence dans la modernisation de l’action publique puisque se trouvent notamment réunies dans ce secrétariat général :

  • la direction interministérielle pour la modernisation de l’action publique (DIMAP), qui remplace la direction générale de la modernisation de l’Etat ;
  • la direction interministérielle des systèmes d’information et de communication de l’Etat (DISIC) ;
  • la mission chargée de la mise à disposition des données publiques (Etalab).

L’action du SGMAP s’inscrit dans le cadre des orientations fixées par le comité interministériel pour la modernisation de l’action publique (CIMAP), présidé par le Premier ministre.

Les instruments nécessaires à la transformation de l’action publique permettent ainsi de mettre en œuvre les grands axes de la stratégie de modernisation de l’action publique :

  • évaluer les politiques publiques partenariales pour en améliorer l’efficacité, les adapter aux besoins des citoyens et assurer une plus grande efficience de l’action publique. L’ensemble des acteurs (Etat, collectivités locales, organismes sociaux…) sera associé à cette démarche ;
  • proposer à l’usager et au citoyen une administration plus simple, plus proche et plus transparente ;
  • faire de la modernisation de la gestion des ressources humaines des agents publics un levier de réforme dans le cadre des travaux ouverts lors de la grande conférence sociale.

La mission « Etalab » est chargée de favoriser l’ouverture des données publiques au service de la transparence, de l’efficacité de l’action publique et du développement économique.

Elle est en particulier responsable du développement d’un portail unique interministériel (data.gouv.fr) destiné à rassembler et à mettre à disposition librement l’ensemble des informations publiques de l’Etat, de ses établissements publics administratifs et, si elles le souhaitent, des collectivités territoriales et des personnes de droit public ou de droit privé chargées d’une mission de service public.

La mission « Etalab » coordonne l’action des administrations de l’Etat et apporte son appui à ses établissements publics pour faciliter la réutilisation la plus large possible de leurs informations publiques. Elle travaille également à la coordination des relations de l’Etat et des collectivités locales en matière d’ouverture des données publiques, et s’engagera dans le processus de coordination internationale des stratégies de «l’open government».

Pour le succès de sa mission, elle travaille également avec l’écosystème national de l’open data : collectivités locales, réutilisateurs, chercheurs, etc.

Dans ce contexte, le SGMAP souhaite expérimenter une nouvelle politique d’innovation, en permettant à des « startups d’état » d’être incubées pour développer des produits Internet innovants. Au sein d’une équipe autonome intégrant toutes les compétences nécessaires, la première équipe ETALAB a pour objectif de bâtir le nouveau site data.gouv.fr dans un délai extrêmement réduit, puis de le faire évoluer. L’équipe fonctionnera en cycles courts, en appliquant les principes des méthodes agiles qu’elle jugera utile pour atteindre ses objectifs.

Activités principales

Le titulaire a plus particulièrement en charge le développement et l’intégration de composants dans une architecture Python, SQLAlchemy, PostgreSQL, Apache SOLR sous le framework CKAN (Comprehensive Knowledge Archive Network). Ce socle constitue un ensemble technologique non limitatif qui pourra être enrichi si nécessaire.

Selon son expérience et son niveau de compétence, le titulaire pourra être amené à réaliser les activités suivantes :

  • Intégrer, paramétrer et administrer les éléments du framework ; proposer et intégrer des composants additionnels (usine de développement, composants IHM, …).
  •  Concevoir et développer en Python des composants supplémentaires nécessaires au système (cas d’usage spécifiques, composants techniques client ou serveur, moteurs d’échanges de données, ..)
  • Intégrer des éléments de design dans une interface Web
  • Rédiger et développer des tests automatisés (unittest, attest)
  • Remanier du code
  • Interagir avec des pairs de la Knowledge Foundation dans le monde
  • Normaliser, enrichir, concaténer des jeux de données, à l’aide d’outils ad-hoc.

Compétences et expérience

Les candidats doivent être titulaires :

  • d’un diplôme d’ingénieur reconnu par la commission des titres d’ingénieur ou d’un diplôme universitaire de niveau BAC+5 dans le domaine des technologies de l’information et de la communication ;
  • ou d’un diplôme de niveau III ou d’un titre de niveau équivalent avec une spécialisation en matière de développement et une expérience significative en matière de développement.

Ils doivent notamment :

  • avoir de très bonnes connaissances en développement logiciel (algorithmique, structuration de données, architecture logicielle, etc.) ;
  • avoir une très bonne expérience sur les langages de programmation courants (C, C++, Perl, Python, PHP,  Ruby, Java, etc.) et maîtriser plus particulièrement Python ;
  • maîtriser les meilleures pratiques des outils de gestion de versions (Git) ;
  • savoir tester et valider les codes développés (tests unitaires et fonctionnels automatisés), travailler naturellement en TDD ;
  • avoir de bonnes connaissances sur les systèmes d’exploitation Unix (Linux) ;
  • connaître les protocoles réseau classiques (TCP/IP, mécanismes de routage) et les protocoles applicatifs les plus courants (HTTP, SMTP, DNS etc.).

Des connaissances dans les domaines suivants seront par ailleurs appréciées :

  • analyse de formats de fichiers ;
  • processus de paquetage et de distribution de logiciels ;
  • modèles statistiques ;
  • administration système.

Les qualités nécessaires pour le poste sont les suivantes :

  • savoir s’engager en pleine responsabilité pour livrer un produit sur Internet, c’est-à-dire avoir probablement une forme de goût du risque ;
  • avoir le sens de l’écoute et savoir travailler en équipe ;
  • avoir le goût du travail pratique ;
  • avoir une bonne compréhension de l’anglais technique.

Contact

pierre at pezziardi.net

Advertisements
commentaires
  1. Bonjour Pierre,
    Une équipe qui utilisera les méthodes qu’elle jugera utile pour atteindre ses objectifs ?
    C’est le printemps ? Une hirondelle en tout cas.
    Il est rare que je passe moins de temps à justifier la méthode que le temps consacré à atteindre les objectifs. Alors j’ai décidé d’adopter les pratiques de Tim Ferris
    « Demander pardon mais pas la permission ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s