Articles Tagués ‘informatique conviviale’

L’USI 2010 a encore été un grand moment cette année. J’ai eu la chance d’y présenter au format TED (20 minutes) nos retours d’expérience pour des DSI plus performantes et conviviales … C’est ici.

Généralement, un article sur une nouvelle méthode de travail explicite et détaille les techniques qui la fondent : le AAZB12 tous les matins, l’affichage de QSSD tout les soirs, le suivi 0ZOP en continu, et se conclue par « pour être intégrée et acceptée, la méthode X (choisir parmi : Cobit, CMMi, Six Sigma, ITIL … et aujourd’hui lean) ne doit pas être considérée comme une réponse pratique et immédiate mais doit être conçue comme un projet de moyen terme. Ensuite, elle doit faire émerger de vraies démarches participatives, incluant le champ des conditions de travail. Enfin, elle doit prendre en compte l’évolution des compétences, la formation et, au-delà, l’organisation des collectifs et la valorisation de l’individu…

Malaise. Sentiment de déjà vu.

Chronique parue dans 01 Informatique du 24 juin 2010
(suite…)

« Vertus du sédentaire : vigilance, hospitalité, sens du long terme. Vertus du nomade : entêtement, intuition, mémoire. ».  C’est sur cette réflexion de Jaques Attali (Une brève histoire de l’avenir) que se penche l’avant dernier chapitre de l’Informatique Conviviale plongeant dans le conflit millénaire entre conservateurs et innovateurs :

(suite…)

Depuis plus d’une dizaine d’années, l’administration a lancé un ensemble de chantiers lui permettant d’entrer dans l’ère numérique. A leur rythme, nos différents ministères, collectivités et organismes d’état ont informatisé leurs procédures : renouvellement de papiers, création d’entreprise, déclarations fiscales … ces télé-procédures ont répliqué les processus existants, en les dématérialisant. Utilisées par la moitié des français , elles se heurtent aujourd’hui aux mêmes limites que les entreprises privées avec leur informatique : faire plus de la même chose ne créera que peu de valeur supplémentaire. Nous pouvons optimiser le système de télé-déclaration fiscale, mais cela ne résoudra pas les aberrations et parfois les dysfonctionnements liés à l’organisation des circuits de traitement de la chaîne fiscale, qui va du calcul au recouvrement de l’impôt. De même pour nos systèmes électroniques de santé, qui peinent à faire mieux collaborer médecine de ville, hôpitaux, ou pharmacies.

Chronique parue dans 01 Informatique du 17 février 2009
(suite…)

Wikipedia fait un pari inédit. Celui de la confiance. Le système permet à tout utilisateur de contribuer, sans modération ou contrôle a priori. Les fraudes, abus, et maladresses représentent une infime minorité du flux et sont aisément annulés a posteriori par la communauté, grâce au système de version des pages du Wiki. Quelque critique que nous puissions avoir à son encontre, Wikipedia a bel et bien réussi un exploit en créant un actif majeur pour notre civilisation.

Ce pari de la confiance n’est pas celui de l’entreprise pyramidale, départementalisée, où les systèmes d’information sont autant de silos sécurisés et inaccessibles, inhibant toute collaboration entre départements. Ce pari de la maîtrise est certes vertueux pour minimiser les risques sur des données ou des traitements sensibles, mais il devient toxique à s’être généralisé à tout et partout, imposant peu à peu la croyance que tout employé est un fraudeur potentiel …

On parle beaucoup d’entreprise 2.0, de communautés, d’Intranet à la Facebook … Mais le succès de tels réseaux sociaux en entreprise passera donc par une remise en cause profonde de ce système de valeur, qui devra s’accommoder d’une nouvelle vertu, la confiance.

Initialement publié sur la plate-forme du G9+

Découvrez l’histoire d’une banque qui passe ce cap !

Dans l’Informatique Conviviale, nous évoquons une entreprise qui s’ouvre progressivement à la contribution de ses troupes en les décloisonnant, puis à celle de ses partenaires et clients. Ce concept est emprunté aux stratégies des grandes « plate-formes » ou « Cloud » comme Google, LinkedIn ou SalesForce. Cette stratégie a été brillamment décrite et commentée par le journaliste Jeff Jarvis, auteur du best seller What Would Google Do ?

Alors quel rapport avec le Velib ? (suite…)

La sécurité est à l’ordre du jour dans de nombreuses entreprises. L’affaire Kirviel a mis à mal la sécurité du système d’information de la Générale, mais ces consœurs savent qu’elles encourent le même risque car leurs systèmes ont les mêmes attributs….
(suite…)